Les Mugs de l’Atelier – Histoire d’une sublimation-

L’histoire commence… dans un carton…

Les mugs, en provenance d’Allemagne, sont livrés vierge à l’Atelier par carton de 36 mugs.

Il s’agit de mugs en céramique de qualité supérieure, dotés d’un revêtement breveté Duraglaze ® et empilables, pour  un gain de place de rangement.

Etape 1 – Le déballage

Etape 2 – La vérification

Chaque mug est minutieusement inspecté afin de repérer un éventuel défaut (comme l’impact à l’intérieur du mug sur la photo ci-dessous).

Il sont rares, mais cela peut arriver… 

Dans ce cas, le mug (et oui, il est d’usage de dire UN mug ;)) est alors retiré du circuit de fabrication.

Etape 3 – Premier nettoyage.

Epoussetage à la chamoisine, celà permet d’ôter toute trace de poussière ou autre qui pourrait nuire à la qualité de l’impression.

Etape 4 – Impression et vérification du visuel

Le visuel créé spécifiquement pour le mug, de manière à couvrir le maximum de surface (jusqu’à 22 X 8,5cm), est imprimé.

Pour ce faire, j’utilise une imprimante jet d’encre Epson ET-2700, des encres à sublimation Sublisplash® et du papier de transfert Tex-Print ®.

Un des avantages de l’imprimante Epson ET-2700 est d’offrir (en plus d’une excellente qualité d’impression en quadrichromie) des reservoirs d’encre rechargeables (fini les cartouches). Elles sont également disponibles pour le grand public en version jet d’encre classique (c’est pratique, économique et écologique).

Les encres Sublisplash® sont des encres spécifiquement développées par des professionnels de la sublimation, elles offrent des noirs profonds et des couleurs éclatantes. Quant au papier transfert Tex-Print®, il permet un transfert de haute qualité.

Encres Sublisplash qualité impression mu

Le visuel est imprimé (en miroir) puis vérifié. A ce stade, les couleurs ne sont pas justes.

Il faudra attendre l’étape de ‘sublimation’ pour les révéler.

Etape 5 – Positionnement et fixation du visuel sur le mug.

Le visuel, une fois ‘massicoté’ (entendre découpé au massicot 😉 ), est positionné dans un appareil de mise sous tension. Cet engin est une création originale de mon oncle, éditée à l’imprimante 3D (volontairement floutée sur la photo).

Plusieurs étapes sont nécessaires, mais celà fait gagner un temps fou.

1 -Pré-positionnement du visuel dans l’appareil.

2- Positionnement du mug.

3- Mise sous tension (au moyen d’un petit levier).

4 – Scotchage du visuel au moyen de scotch réfractaire (qui ne craint pas la chaleur).

5 – Extraction de l’ensemble.

6 – Vérification de la tension du papier (une mauvaise tension va engendrer des plis qui seront visible lors du transfert) et du positionnement.

Etape 6 – La ‘sublimation’

L’étape cruciale ! La ‘sublimation’ est une technique de transfert pendant laquelle l’encre passe d’un état solide (imprimée sur le papier) à un état gazeux, et ce, sans passer par un état liquide.

L’encre, à l’état de gaz, pénètre dans les minuscules pores de la céramique. Le visuel est transféré sur le mug, au coeur de la céramique (et non en surface).

Cela s’effectue au moyen d’une ‘Presse à Mug’, qui chauffe le mug et le papier transfert à une température de 175°C pendant un temps donné (ici le temps à la presse de remonter à T° après y avoir inséré le mug + 35 secondes) avec une certaine pression (dans mon cas, c’est manuel et donc au feeling avec l’habitude…).

Etape 7 – Le refroidissement.

Une fois le transfert effectué, le papier est retiré et le mug est mis à refroidir à l’air brassé (ventilateur) afin de s’assurer d’un refroidissement progressif.

Les encres retrouvent leur état solide au coeur de la céramique en refroidissant. Les mugs une fois imprimés avec cette méthode sont entièrement compatibles avec le passage au lave vaisselle (même industriel) – Test sur 2000 cycles de lavage sans décoloration visible.

Etape 8 – Vérification et apposition du sceau de L’Atelier d’Onirium®

Le mug est refroidi. L’impression est vérifiée une nouvelle fois.

C’est maintenant au tour de l’étiquette, et au fameux sceau de cire de

L’Atelier d’Onirium®. 

Le cachet de cire est apposé ‘à l’ancienne’ et selon un protocole précis.

La légende prétend que c’est grâce à ce sceau que l’âme des ‘rêveurs disparus’ survit.

Voir -La Légende des Mugs d’Onirium

 

Etape 9 – Préparation de l’expédition.

Le mug est nettoyé une nouvelle fois à la chamoisine afin d’y enlever les dernières traces et de raviver sa brillance, puis le carton est préparé pour l’expédition.

Les cartons à mugs ont été spécifiquement développés afin de protéger votre mug pendant le transport.

Votre mug est fin prêt à vous rejoindre ! Félicitations !