Ou plutôt devrais-je dire « Qui suis-je » ?

Car derrière l‘Atelier d’Onirium, il n’y a que moi, Guillaume DUIZABO. un passionné de fantastique et, plus généralement, de ce qui peut sortir de l’ordinaire.

J’ai 30 ans lorsque j’écris ces lignes en début d’année 2020 mais l’aventure, elle, commence en octobre 2017 alors que j’essaie de maîtriser les différents paramètres de mon Canon dans le but d’obtenir les photographies ‘fantastiques’ sur le thème du rêve que j’ai en tête.

Je me retrouve rapidement confronté à plusieurs ‘problèmes’. . .                                                                                        Premièrement : Je ne suis pas photographe. . .                                                                                                                                        Je sais très exactement le rendu que  je souhaite obtenir, mais mon faible niveau technique ne me permet que très difficilement de l’atteindre.  –  N’est pas photographe qui veut … –

Deuxièmement : Les  lois …                                                                                                                                                                          Je ne fais pas allusion à du législatif, mais bien aux lois de la physique.

Troisièmement : Le coût…                                                                                                                                                                              L’industrie du cinéma fait des miracles en matière d’effets spéciaux et de décors extraodinaires (sans parler du numérique), mais je ne dispose malheureusement pas de leur budget.

Si un obstacle est infranchissable,  rien n’empêche de le contourner !

Conscient de toutes ces barrières, et déterminé à ne pas en rester là, j’ai commencé à m’intéresser aux logiciels de montage  et retouches photographiques.

Ne pouvant investir dans le fameux ‘Photoshop’, j’ai apprivoisé jour après jour, (après plusieurs centaines ou plutôt milliers d’heures de travail) un logiciel gratuit ‘Paint.net’, avec lequel je travaille toujours principalement, même si j’ai depuis obtenu la suite d’Adobe.

Une invitation au voyage.

Comme un air de ‘Pays des Merveilles’… 

Semaines après semaines, photos après photos, c’est tout un univers qui a commencé à prendre vie.                                          Il n’est autre que celui de mes rêves endormis, mes songes, mon imagination et mes inspirations.

Je l’ai nommé Onirium, en référence au terme ‘Onirique  / Onirisme’ (qui a trait aux rêves) et au suffixe -um  (clin d’oeil aux villages romains d’ ‘Astérix et Obélix’, d’Uderzo).

BON VOYAGE !